Acutalités Crescent
Crescent à l'original!
Seul le meilleur est assez bon pour l'encadrement de conception et de préservation. Optium (...) plus >>
ALTERA en couleur
La famille de produits Altera vous propose une grande gamme de cartons mousse : 9 couleurs (...) plus >>
 
Sélectionnez une langue >
EnglishDeutschFrançais
 
Foire aux questions

Foire aux questions

Crescent et la Qualité

Où puis-je me procurer les produits pour encadrement de Crescent Europe ?

Les encadreurs et les détaillants peuvent se procurer nos produits d’encadrement auprès de nos distributeurs dans toute l’Europe. Nous vous enverrons volontiers une liste actualisée des coordonnées des distributeurs Crescent Europe dans votre région.

Qu’est-ce que la Fine Art Trade Guild (FATG) ?

La Fine Art Trade Guild, dont le siège se trouve à Londres, en Angleterre, est une fédération des professionnels de l’illustration et de l’encadrement internationalement reconnue.

Pourquoi a-t-on créé des standards ?

Afin de définir des critères d’évaluation uniformes dans notre secteur d’activité, la FATG a été la première fédération à établir cinq standards pour l’encadrement. Ceux-ci donnent aux clients le moyen de comparer produits et prestations dans tout le secteur lorsqu’ils veulent choisir des produits d’encadrement pour leurs œuvres d’art.

Quel est le lien entre GOOD, BETTER, BEST et les standards de la FATG ?

Les trois classes de qualité de Crescent Europe ont été définies avec le concours de la FATG. Les produits de Crescent Europe ont été classés en trois catégories différentes, afin de pouvoir proposer une bonne qualité (Standard = GOOD), une meilleure qualité (Conservation = BETTER) ou la meilleure qualité (Musée = BEST) pour les travaux d’encadrement.

Contrecollés

Pourquoi faudrait-il utiliser des cartons de qualité musée si tous les cartons sont sans acide ?

Un carton sans acide n’est pas forcément résistant au vieillissement. Cela équivaudrait à dire qu’un gâteau « sans matière grasse » ne fait pas grossir, même s’il contient du sucre qui en améliore le goût ! Les encadreurs doivent donc tenir compte non seulement de la mention « sans acide », mais aussi du matériau dont est fait le carton, qui peut à lui seul déterminer la durabilité de l’œuvre dans son état original. Crescent sait qu’il n’y a qu’une possibilité pour les meilleurs encadrements en qualité musée : le coton.

Qu’est-ce que le coton a de particulier ?

Les cartons en coton ont la particularité que leur matière première ne pousse pas sur les arbres ! La plupart des contrecollés sont fabriqués en pâte mécanique, qui contient par nature des acides et de la lignine et peut donc détériorer l’œuvre d’art avec le temps. Les cartons de qualité musée de notre collection BEST sont fabriqués uniquement à partir de coton, qui ne contient par nature ni acides, ni lignine. Les longues fibres du coton garantissent en outre une très grande durabilité du carton, dont la dégradation prend beaucoup plus longtemps que celle des cartons à base de pâte mécanique.

Est-il intéressant d’utiliser des zéolithes pour bloquer les polluants dans les contrecollés ?

Pour simplifier : les zéolithes contenues dans le contrecollé se comportent comme des « éponges » qui captent et absorbent les substances nocives contenues naturellement dans les cartons à base de pâte mécanique. Mais une fois que ces « éponges » en zéolithe sont saturées, il n’est pas démontré qu’elles soient efficaces. Crescent préfère donc suivre les recommandations de la FATG et conseille d’employer la meilleure solution, à savoir les cartons à base de coton, pour les encadrements en qualité musée. Contre la pénétration de polluants extérieurs, tous les cartons de nos collections GOOD et BETTER ont un pH neutre et sont tamponnés au carbonate de calcium.

Cartons de fond

Pourquoi la qualité des cartons de fond est-elle si importante ?

Tout le monde sait qu’une maison a besoin de fondations solides. De la même manière, le carton de fond constitue la « fondation » invisible d’un encadrement. C’est le seul composant de l’encadrement qui soit en contact sur toute sa surface avec l’œuvre d’art. Les cartons de fond contenant des acides, les cartons gris et les dos MDF accélèrent le vieillissement de l’œuvre, et leurs acides provoquent des dégradations irréparables. Tout cela peut être évité avec des cartons de bonne qualité. En outre, à la différence du MDF, ceux-ci ne dégagent pas de nuages de poussière lors de la découpe.

Verres

Qu'entend-on par verre anti-reflet ?

Le verre anti-reflet est acidifié et diverge donc la lumière réfléchie. Cette acidification confère à la surface du verre un aspect mat.

Comment les reflets sont ils supprimés par ce verre spécial ?

Les revêtements sur le verre anti-reflet Tru Vue romptent l'énergie contenue dans les ondes lumineuses et empêchent ainsi un flux régulier de ces ondes. La forme « déchiquetée » de ces ondes élimine pratiquement tout reflet de la surface du verre - et vos clients profitent d'une vue des plus claires sur l'oeuvre qu'ils regardent.

Que signifient transparence et réflexion pour les verres ?

Contrairement à la protection anti-UV, qui a pour but de préserver l’œuvre, les facteurs de transparence et de réflexion du verre influent sur les caractéristiques visuelles de l’œuvre encadrée. Un verre très transparent à la lumière permet à l’œuvre de recevoir suffisamment de « bonne lumière » pour être bien visible. Par ailleurs, un verre à faible réflexion permettra à votre client de bien voir son œuvre sans voir sa propre image réfléchie dans le verre.

Pourquoi a-t-on besoin du revêtement anti-UV ?

Les rayons UV contribuent à la fragilisation du papier, à l'affadissement des couleurs et à la dégradation de l'oeuvre d'art de votre client : des effets irréversibles et particulièrement indésirables dans le cas d'objets ayant une grande valeur sentimentale. Les matériaux qui constituent l'oeuvre (le papier ou le tissu sur lequel l'image est imprimée) peuvent devenir friables. Les photos peuvent jaunir ou se couvrir de taches résultants de dépôts d'argent sur la surface. Par ailleurs, les dommages causés par la lumière ne sont plus réversibles. Il est donc d'une importance capitale de réduire, en amont, ce type de dommage au strict minimum en proposant au client un verre disposant d'une protection UV.

Pourquoi est-il si important d’utiliser un verre anti-UV ?

Tout comme nous utilisons des crèmes solaires pour protéger notre peau des rayons ultraviolets nocifs du soleil, les encadreurs bien formés savent que les verres anti-UV sont le meilleur (et le seul) moyen d’empêcher les œuvres d’art de vos clients de se fragiliser, de se décolorer et de pâlir. Le verre Tru Vue (dans les catégories BETTER et BEST) filtre 99 % des ultraviolets nocifs. C’est ce que nous appelons un « écran total » pour votre œuvre d’art !

Quand doit-on utiliser du verre de protection contre les rayons UV ?

Pour les travaux d'encadrement personnalisés, il faut en règle générale utiliser du verre de protection contre les UV ; en effet, les oeuvres peuvent s'altérer aussi bien sous l'effet des rayons UV qu'en raison de l'éclairage intérieur. Pour l'encadrement d'objets rares ou uniques, d'oeuvres de valeur et d'éditions limitées, il convient toujours de choisir des matériaux se prêtant à la conservation. En outre, et ceci est encore plus étonnant, pour les objets purement décoratifs comme les posters et les tirages non limités, il peut être conseillé d'opter pour un verre à protection UV, car les composants mis en oeuvre lors de la fabrication de ces objets (encre, papier, etc.) se détériorent plus vite avec le temps que ceux des reproductions de meilleure qualité.

Dans quelle proportion le rayonnement ultraviolet est-il arrêté ?

Un développement breveté Tru Vue de la technologie du verre a eu pour résultat un produit du nom de TruGuard UV Protection, lequel arrête effectivement 99% de l'ensemble des rayons UV nocifs.

Quelles sont les différences entre les différents verres anti-UV ?

Chaque entreprise fabrique ses verres anti-UV de manière différente, mais Crescent est persuadé que le procédé appliqué par Tru Vue est le meilleur. Le revêtement anti-UV TruGuard® de Tru Vue, à base de silicium, est appliqué sur la surface en verre ExtraClear™. Ce verre peut être coupé et traité comme un verre courante. Le revêtement anti-UV de Tru Vue est comme « cuit » dans le verre et lié durablement à la matière brute.

Où mes clients ont-ils besoin de verre anti-UV dans leur maison ?

Et si votre client souhaite protéger son oeuvre contre l'attaque des rayons UV en l'accrochant tout simplement dans un coin sombre... ceci n'est pas une solution praticable, même si la maison est équipée de fenêtres protégeant des rayons UV. Malheureusement, la lumière du soleil n'est pas la seule source à transmettre des UV. Toutes les sources de lumière naturelles ou artificielles produisent des rayons ultraviolets. Pour cette raison, si un client désire protéger avec efficacité son oeuvre d'art, il faut lui recommander du verre anti-UV.

Comment reconnaître la face du verre qui porte le revêtement anit-UV ?

Ce revêtement anti-UV se trouve toujours du côté sur lequel le codage est imprimé (au jet d'encre). Si vous avez quand même des doutes, faites un essai avec de l'eau ou par une rayure.

  1. Vaporisez un peu d'eau sur chaque face du verre.
    Beaucoup de grosses gouttes = face avec revêtement
    Peu de petites gouttes = face sans revêtement

  2. Faites une toute petite rayure au bord du verre. Veillez cependant à ce que, plus tard, l'endroit rayé soit recouvert par la feuillure du cadre.
    Rayure marquée = face avec revêtement
    Rayure pas marquée = face sans revêtement

Quel côté du verre anti-UV doit-on tourner vers l'oeuvre d'art ?

Il est recommandé d'orienter la face revêtue du verre vers l'oeuvre d'art. Vous reconnaissez ce côté au codage imprimé au bord du verre (voir plus haut). Cependant, les propriétés anti-UV ne diminuent en aucun cas en fonction de la position du verre.

Existe-t-il des coupe-verres spéciaux pour le verre anti-UV ?

Chaque coupe-verre pouvant être employé pour la coupe du verre courant est utilisable. De nombreux encadreurs avertis jurent par les coupe-verres à huile de fabrication allemande ou japonaise, de préférence avec mance en laiton et large tête. Par principe, les verres anti-UV doivent être coupés du côté non revêtu.

Esite-t-il des détergents spéciaux pour les verres anti-UV?

Si l'on tient compte des techniques d'encadrement pour la conservation, il est recommandé de n'utiliser que des produits de nettoyage exempts d'ammoniac. Aspergez le produit sur un chiffon propre avec lequel vous nettoyez les deux faces du verre. Ne projetez pas le produit directement sur le verre.

Quelle est la différence entre du verre emballé dans du papier et du verre emballé dans de la poudre ?

Le verre emballé dans de la poudre présente une fine poudre intercalée (fragments et un cristal acide) qui doit être enlevée avant utilisation. Le nettoyage du verre emballé dans de la poudre peut être très laborieux, pénalisant la productivité d'un artisan encadreur. Le verre emballé dand du papier est nettoyé et emballé avec du papier d'emballage intercalé de façon à ce qu'il arrive prêt à l'emploi. Tru Vue utilise du verre emballé dans du papier.

Y a-t-il une épaisseur recommandée pour le verre d'encadrement d'images ?

Les artisans encadreurs professionnels utilisent du verre de 2,0 mm ou 2,5 mm d'épaisseur. On préfère le verre de 2,5 mm car il est plus résilient, ce qui réduit les ébrèchements et le rend plus facile à manipuler. Par ailleurs il ne se courbera pas sur des pièces de très grande taille.

Il s'agit seulement d'une affiche, pourquoi une protection contre les UV ?

Même les affiches et les impressions en série demandent du verre de filtrage des UV car les encres, le papier et les autres matériaux utlisés pour les créer on plus de chance de se détériorer que ceux utilisés dans les reproductions plus haut de gamme.

Je veux réduire les dégâts causés aux oeuvres d'art. Quels conseils me donneriez-vous ? Que faut-il éviter ?

La chose la plus importante à faire pour protéger votre oeuvre des rayons UV nocifs, est d'utiliser un verre anti-UV, doté de la protection anti-UV TruGuard®. Par ailleurs, appréciez votre oeuvre avec un éclairage aussi faible que possible.

Est-ce que la lumière fluorescente peut endommager les oeuvres ?

La lumière fluorescente peut comporter une forte concentration de rayonnement UV et ne devrait pas être utlisée pour éclairer vos oeuvres. Utilisez plutôt des ampoules à incandescence, lesquels produisent seulement 4% de rayonnement nocif dans la gamme des UV.

Colles et rubans adhésifs

Pourquoi faire toute une affaire des colles et des rubans adhésifs ?

Il a beaucoup été question des colles et des rubans adhésifs ces dernières années, mais il est incontestable que les produits adhésifs de mauvaise qualité peuvent endommager les œuvres d’art. Pour garantir à vos clients des encadrements durables, vous devez choisir des adhésifs de pH neutre, sans acides, tels que les colles et rubans adhésifs Crescent.

Quand faut-il utiliser un ruban adhésif gommé ou un ruban adhésif a colle permanente ?

Les rubans adhésifs gommés (activés à l'eau) doivent être utilisés pour les encadrements de qualité conservation ou musée, c’est-à-dire pour nos catégories BETTER et BEST. En effet, ils se décollent facilement à l’eau. Les rubans adhésifs à colle permanente (autocollants) doivent être utilisés pour les encadrements standard, c’est-à-dire pour les œuvres courantes ou les posters, ainsi que les objets sensibles aux colles hydrosolubles. Vous utiliserez un solvant minéral (white spirit) pour les décoller.

design byIkoon Design- made byWebovations© 2017 by Crescent Europe GmbH